14/05/2009

WE WILL NOT GO DOWN (Song for Gaza)

 

 

M.H.8.jpg

 

 

Pour télécharger gratuitement le ficher mp3:

http://www.michaelheart.com/Song_for_Gaza.html


WE WILL NOT GO DOWN (Song for Gaza)
 
(Composed by Michael Heart) 
Copyright 2009 


A blinding flash of white light 
Lit up the sky over Gaza tonight 
People running for cover 
Not knowing whether they’re dead or alive 

They came with their tanks and their planes 
With ravaging fiery flames 
And nothing remains 
Just a voice rising up in the smoky haze 

We will not go down 
In the night, without a fight 
You can burn up our mosques and our homes and our schools 
But our spirit will never die 
We will not go down 
In Gaza tonight 

Women and children alike 
Murdered and massacred night after night 
While the so-called leaders of countries afar 
Debated on who’s wrong or right 

But their powerless words were in vain 
And the bombs fell down like acid rain 
But through the tears and the blood and the pain 
You can still hear that voice through the smoky haze 

We will not go down 
In the night, without a fight 
You can burn up our mosques and our homes and our schools 
But our spirit will never die 
We will not go down 
In Gaza tonight

 

07/01/2009

Qui a rompu la trêve?

Trouvé sur le site de Silvia Cattori http://www.silviacattori.net

6 JANVIER 2009
Les médias et les diplomates, tels M. Bernard Kouchner, mentent quand ils disent que le Hamas a rompu la trêve (comme M. Sarkozy l’affirmait encore jusqu’à aujourd’hui). Ce n’est pas le Hamas qui l’a rompue mais Israël dès le 4 novembre, quand son armée a assassiné cinq militants Palestiniens à Gaza. Et en a tués sept autres dans la même période, ainsi qu’un paysan. Après ces deux attaques de l’armée israélienne, qui ont fait 13 morts en quelques jours, le 5 novembre la branche militaire du Hamas a déclaré que la trêve avait été rompue par Israël bien avant l’échéance du 19 décembre, et qu’il n’était pas tenu pour responsable.

03/01/2009

Une pensée

A l'heure où aucune voix politique ne se lève pour exiger immédiatement l'arrêt du massacre en terre sainte, à l'heure où la machine de manipulation médiatique du gouvernement israélien tourne à plein régime pour justement dissuader ces voix de se lever, à l'heure où les rues se mobilisent pour crier désespérément leur indignation, il ne reste qu'une pensée pour toutes les victimes de tous bords, même si un facteur de 100 les différencient dans une comptabilité dramatique, les voilà unis dans une mort absurde maintenant...

Et à cet instant, je me surprends vraiment à redouter que le mal fait, ne finisse par retrouver le chemin de la maison qui l'a vu naître et consumer non-seulement le bois de la haine qui le nourrissait, mais également embraser toute la citée.