11/01/2009

Plomb durci... chimique!

11 janvier 2009

879 personnes exterminées, dont 275 enfants et 68 femmes, environ 3700 blessés dont plus de la moitié sont des enfants et 400 dans un état grave. Parmi les tués, 39 morts mardi 6 janvier, suite au bombardement d'une école des Nations unies à Gaza.

L'ONU a annoncé que 25.000 personnes ont fui les combats à Gaza et se sont réfugiées dans des centres d'accueil de fortune installés dans des écoles ou des bâtiments de l'Agence pour l'aide aux réfugiés.

Depuis 3 jours, plusieurs hôpitaux de la bande de Gaza ont observé sur les admissions de plus en plus nombreuses, des nouveaux cas de blessures. Des brûlures au deuxième, troisième et quatrième degrés, impliquant une impossibilité d'intervention sur les chairs brûlées qui se détachent en lambeaux dès qu'elles sont touchées. Selon les témoignages des médecins de l'hôpital "Al Shifaa", il s'en suit des hémorragies internes dans les cas de brûlures importantes et la mort des personnes touchées, malgré les soins prodigués. Ils ont également observé de nombreux cas de brûlures aux yeux, notamment chez des enfants, avec destruction totale des globes oculaires.

Les médecins occidentaux qui ont pu observé ces cas sur place, avouent ne pas pouvoir expliquer l'origine de ces lésions autrement que par l'usage d'armes chimiques, caractéristiques de ce genre de brûlures.

Israël démontre donc une nouvelle fois qu'aucune limite ne dicte la ligne de conduite de son armée, toutes les atrocités sont envisageables. Après les bombardements à l'uranium appauvri, voilà que les bombes au phosphore sont "testées" sur la population de Gaza. Il a également été question d'armes de type DIME, économiques et légères, larguées spécifiquement dans des zones à forte densité de population, en des quantités quatre fois supérieures, provoquant les mêmes effets dont il est question à Gaza, où les civils sont les premières victimes.

Bel exemple "d'armée morale" israélienne! Alors que nos médias occidentaux continuent de qualifier le Hamas de mouvement "islamiste extrémiste", alors que ce parti a été élu démocratiquement à Gaza et qu'il devrait plutôt être qualifié de mouvement de résistance.

AB

Les commentaires sont fermés.