13/07/2011

Fillon...

François Fillon : « Ca n’est plus acceptable. Le silence du Conseil de sécurité sur la Syrie devient insupportable »

Quel verve, quel engagement qui force l’admiration…! Comme disait mon grand-père, je ne l’aurais pas engagé même comme balayeur…!!!

Ce qui se passe en Syrie n’est plus acceptable? Pourquoi tant d’engagement et de rage alors que tant de veto américains contre les résolutions des Nations Unies condamnant Israël depuis plus de 60 ans ont permis de laisser tuer des milliers d’hommes de femmes et d’enfants Palestiniens!

Où étiez-vous, monsieur Fillon, lorsque Tsahal a rasé le Liban et tué des milliers d’enfants?! En laisse je suppose…

Dans l’article publié par « L’Organisation sioniste mondiale » sur « les plans stratégiques d’Israël pour les années 80″ il est dit : (1)

« En tant que corps centralisé, l’Égypte est déjà un cadavre, surtout si l’on tient compte de l’affrontement de plus en plus dur entre musulmans et chrétiens. Sa division en provinces géographiques distinctes doit être notre objectif politique pour les années 1990, sur le front occidental.
Une fois l’Égypte ainsi disloquée et privée de pouvoir central, des pays comme la Libye, le Soudan, et d’autres plus éloignés, connaîtront la même dissolution. La formation d’un État copte en Haute-Égypte, et celle de petites entités régionales de faible importance, est la clef d’un développement historique actuellement retardé par l’accord de paix, mais inéluctable à long terme.
En dépit des apparences, le front Ouest présente moins de problèmes que celui de l’Est. La partition du Liban en cinq provinces… préfigure ce qui se passera dans l’ensemble du monde arabe. L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de critères ethniques ou religieux doit être, à long terme, un but prioritaire pour Israël, la première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces États._Les structures ethniques de la Syrie l’exposent à un démantèlement qui pourrait aboutir à la création d’un État chi’ite le long de la côte, d’un État sunnite dans la région d’Alep, d’un autre à Damas, et d’une entité druze qui pourrait souhaiter constituer son propre État – peut-être sur notre Golan – en tout cas avec l’Houran et le nord de la Jordanie… Un tel État serait, à long terme, une garantie de paix et de sécurité pour la région. C’est un objectif qui est déjà à notre portée.
Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. »

1) « Kivounim » (« Orientations ») Jérusalem, ndeg. 14, ndeg. de février

Cette « feuille de route » israélienne a pris un peu de retard mais semble toujours d’actualité!

Après l’Irak, l’Egypte et la Libye, les manigances touchent désormais la Syrie, le tout dans l’intérêt de cette belle démocratie israélienne, joyau des Nations, lumière illuminant les ténèbres barbares… quelle nausée…

La Syrie doit être soumise, le Liban, la Jordanie, les territoires palestiniens… Plus le chaos régnera, moins de possibilités de discussions de paix il y aura et plus Israël aura de marge de manoeuvre pour grignoter plus de terres encore…

Le mythe consistant à faire croire que de pays « démocratiques » stables autour d’Israël est dans l’intérêt d’Israël est tout sauf une vérité! Israël ne veut pas la Paix avec ses voisins, l’histoire l’a démontré…
Ce qui devient flagrant aujourd’hui, ce sont les liens et les manoeuvres occidentales mises en place dans l’intérêt du dernier état qui pratique encore l’apartheid au 21ème siècle. Le Grand Israël doit voir le jour…

Le problème est que la déstabilisation de la Syrie ne sera pas aisée, n’en déplaise aux cons-pirateurs, et ce malgré d’autres manoeuvres propres au monde arabe cette fois… mais ceci est une autre histoire.

AB