30/03/2006

J-P

"L'enfer, c'est les Autres..." (Sartre)

28/03/2006

Village

Un village...



Si l’on compare le monde avec un village de 100 habitants, en tenant compte de toutes
ses composantes, le village ressemblerait alors à ceci :

57 Asiatiques - 21 Européens - 14 Américains - 8 Africains
52 femmes - 48 hommes- 70 personnes de couleur  - 30 blancs
70 non-chrétiens - 30 chrétiens - 89 hétéros -  11 homos

6 personnes possèderaient 59%  de la richesse  mondiale totale

6 personnes auraient la nationalité américaine
80 seraient sans abri
70 seraient analphabètes
50 seraient dépendantes de quelqu’un d’autre
1 serait à la mort
2 naîtraient
1 aurait un PC
1 serait diplômée

Si l’on regarde le monde de cette manière, il est clair que compréhension,
tolérance et études deviennent nécessaires.

Si ce matin vous vous êtes réveillé sans être malade, alors vous êtes plus heureux qu’un million de personnes qui vont mourir dans les prochains jours.

Si vous n’avez jamais souffert de la guerre, de la solitude ou de la faim, alors vous êtes beaucoup plus heureux  que 500 millions de personnes dans le monde.

Si vous pouvez aller à votre lieu de culte, sans vous sentir obligé, sans être arrêté ou être tué, alors vous êtes beaucoup plus heureux que 3 milliards de personnes dans le monde.

S’il y a de la nourriture dans votre frigo, que vous êtes vêtu, et que vous avez un toit,
alors vous êtes plus riche que 75% de la population mondiale

Si vous avez un compte bancaire, un peu d’argent en poche ou un peu de monnaie dans une petite boîte, alors vous faites partie des 8% des personnes les plus riches au monde.

Si vous savez lire ce message, alors vous êtes béni, car :

1. Quelqu’un a pensé à vous
2. Vous ne faites pas partie des 2 milliards de  personnes qui ne savent pas lire
3. Et ... Vous avez un PC !!


Quelqu’un a dit un jour :

Travaille – comme si tu n’avais pas besoin d’argent,
Danse  - comme si personne ne te regardait,
Chante – comme si personne ne t’écoutait,
Aime – comme si personne ne t’avait blessé,
Vis – comme si, ici, c’était le Paradis sur terre.


On ne vit qu’une fois, alors faisons de notre mieux

27/03/2006

A méditer

 

A méditer
 
 
Imaginez que chaque matin, une banque vous ouvre un compte de 86400.-. Simplement, il y a deux règles à respecter. La première règle est que tout ce que vous n'avez pas dépensé dans la journée vous est enlevé le soir. Vous ne pouvez pas tricher, ne pouvez pas virer cet argent sur un autre compte, ne pouvez que le dépenser mais chaque matin au réveil, la banque vous rouvre un nouveau compte, avec à nouveau 86400.- pour la journée. Deuxième règle : la banque peut interrompre ce « jeu » sans préavis ; à n'importe quel moment elle peut vous dire que c'est fini, qu'elle ferme le compte et qu'il n'y en aura pas d'autre. Que feriez-vous ? A mon avis, vous dépenseriez chaque franc à vous faire plaisir, et à offrir quantité de cadeaux aux gens que vous aimez. Vous feriez en sorte d'utiliser chaque franc pour apporter du bonheur dans votre vie et dans celle de ceux qui vous entourent.

Cette banque magique, nous l'avons tous, c'est le temps ! Chaque matin, au réveil, nous sommes crédités de 86400 secondes de vie pour la journée, et lorsque nous nous endormons le soir, il n'y a pas de report. Ce qui n'a pas été vécu dans la journée est perdu, hier vient de passer. Chaque matin, cette magie recommence. Nous jouons avec cette règle incontournable : la banque peut fermer notre compte à n'importe quel moment, sans aucun préavis ; à tout moment, la vie peut s'arrêter. Alors qu'en faisons-nous de nos 86400 secondes quotidiennes ?


"La vie est courte, même pour ceux qui passent leur temps à la trouver longue".
« Vie comme si tu devais mourir demain, Aime comme si tu allais vivre l’éternité »