10/01/2009

Stars de Hollywood boycottent Zara

Source: http://www.voltairenet.org/article158942.html

Lutte contre l’apartheid et la guerre : des stars de Hollywood boycottent Zara

arton158942-e0be4.jpg

 

 

 

 

 

 

Des stars de Hollywood (dont Salma Hayek, Sharon Stone, Whitney Houston, Halle Berry, Drew Barrymore, Brooke Shields, Andie Macdowell et Lucy Liu) ont exigé le retrait immédiat de leurs photographies sur les sites internet de Lev Leviev (marques : Zara, Bershka, Pull and Bear, Massimo Dutti, Stradivarius, Oysho, Kiddy’s Class - Skhuaban, Zara Home, Uterqüe).

Déjà l’ONG britannique Oxfam depuis janvier 2008 et l’UNICEF depuis juin 2008 ont coupé tout lien avec le célèbre milliardaire (210e fortune du monde) et refusé tout don de sa part, compte tenu de l’origine criminelle de sa fortune et des projets illégaux qu’il finance..

Lev Leviev, principal concurrent de De Beers, a constitué un empire financier sur l’exploitation des diamants africains, notamment angolais, en entretenant des situations de guerre. Via la holding Africa Israël Investments, il possède aujourd’hui de nombreuses sociétés immobilières dans le monde (Danya Cebus, AFI), des groupes financiers, des hôtels, des sociétés gazières et pétrolières (Alon/Fina), des médias (Israel Plus TV) et des chaînes de mode. En violation des résolutions de l’ONU, il a utilisé sa fortune pour construire des colonies de peuplement sioniste en volant des terres dans les Territoires palestiniens.

Vous aussi, vous pouvez exiger le respect du droit international : boycottez les sociétés qui servent au financement de l’apartheid et de la guerre.

AB

07/01/2009

Appel au boycott

Source : http://www.voltairenet.org/article158611.html

Le président de l’Assemblée générale de l’ONU appelle au boycott du régime d’apartheid israélien

Miguel d'Escoto Brockmann.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Assemblée générale de l’ONU a examiné les 24 et 25 novembre 2008 le rapport du Secrétaire général sur la situation en Palestine.

Le président de l’Assemblée, Miguel d’Escoto Brockmann (Nicaragua), a fait de ce débat une question de principes. Ouvrant la séance, il a déclaré :

« Je presse la communauté internationale d’élever sa voix contre la punition collective de la population de Gaza, une politique que nous ne pouvons pas tolérer. Nous exigeons la fin des violations massives des Droits de l’homme et appelons Israël, la Puissance occupante, à laisser entrer sans délai les ressources humanitaires et autres dans la Bande de Gaza. J’ai parlé ce matin de l’apartheid et de comment le comportement de la police israélienne dans les Territoires palestiniens occupés semble si proche de celui de l’apartheid, à une époque révolue, un continent plus loin. Je crois qu’il est très important que nous, aux nations Unies, employons ce terme. Nous ne devons pas être effrayés d’appeler les choses par leur nom. Ce sont les Nations Unies après tout qui ont élaboré la Convention internationale contre le crime d’apartheid, explicitant au monde entier que de telles pratiques de discrimination institutionnelle doivent être bannies lorsqu’elles sont pratiquées. Nous avons entendu aujourd’hui un représentant de la société civile sud-africaine. Nous savons que partout dans le monde des organisations de la société civile travaillent à défendre les Droits des Palestiniens, et tentent de protéger la population palestinienne que nous, Nations Unies, avons échoué à protéger. Il y a plus de 20 ans, nous, les Nations Unies, avons pris le relai de la société civile lorsque nous sommes convenus que des sanctions étaient nécessaires pour exercer une pression non-violente sur l’Afrique du Sud. Aujourd’hui peut être, nous les Nations Unies, devons envisager de suivre l’exemple d’une nouvelle génération dans la société civile, qui appelle à une campagne non violente similaire de boycott, de désinvestissement et de sanctions pour faire pression sur Israël. J’ai assisté à un grand nombre de réunions sur les Droits du Peuple palestinien. Je suis stupéfait que l’on continue d’insister sur la patience alors que nos frères et nos sœurs palestiniens sont crucifiés. La patience est une vertu à laquelle je crois. Mais il n’y a aucune vertu à être patient avec la souffrance des autres. Nous devons agir avec tout notre cœur pour mettre fin aux souffrances du Peuple palestinien (…) Je tiens également à rappeler à mes frères et sœurs israéliens que même s’ils ont le bouclier protecteur des États-Unis au Conseil de sécurité, aucun acte d’intimidation ne changera la résolution 181, adoptée il y a 61 ans, appelant à la création de deux États. Honteusement, il n’y a pas d’État palestinien que nous puissions célébrer aujourd’hui et cette perspective est plus lointaine que jamais. Quelque soient les explications, ce fait central tourne l’ONU en dérision et nuit gravement à son image et à son prestige. Comment pouvons-nous continuer ainsi ? ».

Rappelons que l’ambassadeur Miguel d’Escoto Brockmann est un prêtre catholique, théologien de la libération et membre du Comité politique du Front sandiniste de libération nationale (FSLN). Personnalité morale reconnue, il a été élu par acclamation, le 4 juin 2008, président de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies.

L’Anti-Defamation League (ADL) a été la première organisation sioniste à réagir. Elle a demandé au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, de mettre fin à ce « cirque » ainsi qu’à « la prétendue journée de solidarité avec le peuple palestinien ». Enfin, elle a dénoncé le caractère selon elle « antisémite » des propos du président Miguel d’Escoto Brockmann qu’elle pense inspirés par un anti-judaïsme catholique séculaire.

05/01/2009

La logique Pazner

En ce lundi 5 janvier 2009, glacial à plus d'un titre, le bilan en Terre Sainte prend des proportions de plus en plus dramatiques.

Hier sur France 2, Avi Pazner, porte-parole du gouvernement israélien, annonçait que 80% des Palestiniens tués étaient des terroristes du Hamas, non sans une certaine gêne d'ailleurs...

Comment donner du crédit à ce genre de déclaration propagandiste lorsque la radio annonce ce matin 510 morts côté palestinien, dont 87 enfants!!!

87 enfants tués représentent à peu près 20% des victimes. A ce chiffre, il faut encore ajouter le nombre de mères, de grand-pères et de grand-mères tués qui ne peuvent décemment pas tous être des terroristes du Hamas non-plus! A rappeler que la résistance française était aussi qualifiée de terroriste par l'occupant nazi à l'époque...

Donc selon monsieur Pazner, hormis les enfants tués (enfants dont il n'a même pas eu la décence de regretter la mort ni même de les mentionner!), tous les autres tués sont des terroristes!

Je suis époustouflé par l'efficacité de l'armée israélienne, mais comment se fait-il qu'avec une efficacité pareille elle n'a pas réussi à régler le problème palestinien plus tôt...?!

Bon assez de sarcasmes, il n'en demeure pas moins qu'il faut un culot incroyable et une mauvaise foi sans limite pour oser faire ce genre de déclarations, mais après tout, monsieur Pazner ne fait que faire son travail de porte-parole... ce qui implique travestir les faits, tordre un peu la vérité, voire mentir pour garantir que le monde ne perçoive pas la nouvelle image fasciste du gouvernement israélien.

Cette stratégie va continuer de fonctionner encore, du moins un moment, mais plus personne n'est dupe.

Mon instinct me dit que l'invasion de Gaza était planifiée de longue date, au même titre que celle du Liban en 2007.

Que le timing de cette "opération" n'est pas un hasard. Elle a lieu avant que Israël ne perde peut-être pour de bon son allier américain et son soutien inconditionnel quoiqu'il arrive, comme on a encore pu le vérifier avec un veto américain de plus à une résolution des Nations Unies!

Dernier service rendu de Bush...

A ce jour la volonté d'évacuation des colons juifs de la bande de Gaza commence à prendre tout son sens...

L'étape suivante sera peut-être la déportation des indésirables et l'annexion complète de la bande de Gaza au territoire israélien...?

Au Liban 92% des tués côtés libanais étaient des civils! Soit 1088 victimes tuées sur les 1181 tués recensés. Et aujourd'hui monsieur Pazner veut nous faire croire que dans un territoire 29 fois plus petit que le Liban, 360 km2, et peuplé d'un million et demi d'habitants, l'armée israélienne a réussi à inverser la tendance avec 80% de tués terroristes?!!!

Ce n'est vraiment pas sérieux, c'est outrageant, indigne et très vil.

Pour conclure, une pensée pour tous les Juifs qui ont osé s'exprimer pour dénoncer l'infamie du gouvernement israélien et son action criminelle, des êtres humains dignes et courageux. Et bien-sûr pour TOUTES les victimes de cette barbarie, dont la responsabilité incombe avant tout au parti qui a le pouvoir sur les choses, à savoir le gouvernement israélien, et ce à cause de l'oppression omniprésente, de l'humiliation constante, de la ségrégation à tous les niveaux, de l'injustice et de la cruauté dont il fait preuve à l'égard des non-juifs d'Israël et de Palestine!

AB