27/03/2006

Souvenir

Plus pur que l’oubli
La magie du moment
Vit à peine le présent
Fugace et insouciant
Et déjà l’heure est passée

Si fragile fut-t-il
Si insignifiant et malhabile
Sa puissance n’a que peu d’égal
Car porteur d’espoir sans rival

L’espoir de vie ancestrale

Amour fou

Le malheureux dit un jour :
- Malheur pourquoi t’acharnes-tu sur moi

Et le malheur de répondre :
- Parce que je t’aime

Amour

Pique ce coeur, scorpion malheur

La mort que tu portes m'est douce

Car tes lèvres guérissent le poison

Qui dans mes veines brûle et consume

Mon âme en souffrance d'amour

L'amour qui éveille à la vie...